Bourses étudiantes : nouvelles des boursiers du RFICS

Le RFICS soutient financièrement les travaux de recherche des étudiants dans le domaine du conseil scientifique grâce à son programme de bourses étudiantes. Ce programme offre un soutien financier et académique aux chercheurs en herbe qui souhaitent contribuer à l’avancement des connaissances dans le domaine du conseil scientifique. Depuis 2023, trois étudiants ont bénéficié des bourses du RFICS aux volets postdoctoral, doctoral ainsi qu’une bourse de voyage.

Louis-Robert Beaulieu-Guay | Récipiendaire de la bourse postdoctorale RFICS-CIRST 2023-2024

Louis-Robert Beaulieu-Guay détient une maîtrise en économie agricole de l’Université McGill et un doctorat en science politique de l’Université de Montréal. Il étudie l’administration publique canadienne, les politiques publiques et la réglementation. Ses recherches portent sur les sources d’information pouvant éclairer le processus décisionnel au sein de l’administration publique fédérale. Ses publications sont parues dans des revues telles que Regulation & Governance, Policy Sciences et Canadian Public Administration.

Boursier du RFICS et du CIRST, Louis-Robert a effectué un postdoctorat sous la supervision de Mathieu Ouimet. Dans le cadre de ce stage, il a mené deux expériences sur l’effet de la mise en forme des communications scientifiques écrites sur le traitement de l’information par les fonctionnaires et les membres du grand public. Les résultats de ces recherches ont été présentés au colloque annuel de l’ACFAS et à la communauté du RFICS. Il a également participé à une étude analysant la recherche et l’utilisation d’informations d’experts et de non-experts par les régulateurs de la Commission européenne. Ce dernier projet est considéré pour un numéro spécial de la revue Evidence & Policy, à paraître en 2025.

Suite à son passage au RFICS, Louis-Robert a décroché un poste de professeur à la Johnson Shoyama Graduate School of Public Policy de l’Université de la Saskatchewan, débutant en juillet 2024. 

LinkedIn
X

Antoine Lemor | Récipiendaire de la bourse postdoctorale RFICS-CIRST 2024-2025 

Antoine Lemor est candidat au doctorat en science politique à l’Université de Montréal sous la direction du professeur Éric Montpetit. Ses recherches portent sur l’utilisation de la science dans les politiques publiques et l’organisation du conseil scientifique. Sa thèse vise à expliquer les différences de stratégies mises en œuvre pour lutter contre la pandémie de COVID-19.

Bientôt postdoctorant sous la direction de François Claveau à l’Université de Sherbrooke et de Mathieu Ouimet à l’Université Laval, Antoine poursuivra ses recherches postdoctorales au sein du RFICS, en partenariat avec l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Son projet postdoctoral « Science crédible, science influente ? Étude computationnelle sur l’influence et la crédibilité des agences publiques de recherche scientifique en santé publique au Canada » vise à étudier l’influence des agences publiques de recherche scientifique sur les politiques publiques. Il se concentrera sur trois principaux facteurs : le contexte affectif et politique, le type de preuves scientifiques, et le domaine d’expertise des problèmes abordés. En utilisant des bases de données textuelles et des méthodes de traitement du langage naturel, ce projet s’efforcera de produire des connaissances unifiées sur les facteurs de crédibilité et d’influence des experts en contexte démocratique, et à développer un cadre méthodologique reproductible. 

LinkedIn
X

Véronique Fournier | Lauréate de la bourse doctorale

Véronique Fournier est candidate au doctorat en science politique en cotutelle entre l’Université Laval (Québec) et KU Leuven (Belgique), sous la supervision des professeur.e.s Jean-Frédéric Morin et Katja Biedenkopf. Elle a travaillé comme auxiliaire de recherche au sein de la Chaire de recherche du Canada en Économie politique internationale. Elle s’implique au sein de l’Institut en Environnement, développement et société de l’Université Laval, incluant dans le lancement du Réseau universitaire international pour l’action climatique. Elle est également Fellow du programme de leadership Action Canada. Avant de se consacrer à la recherche, Véronique a pratiqué le droit et travaillé comme conseillère dans le milieu des affaires.

Ses recherches doctorales examinent le rôle du conseil scientifique dans les accords internationaux sur l’environnement. Elles évaluent l’impact de deux facteurs, soit la diversité des savoirs et le niveau d’interaction entre décideurs et experts, sur l’influence des comités scientifiques subsidiaires de ces accords. Elles se basent sur les données de deux sondages, l’un auprès des membres des comités scientifiques aviseurs et l’autre auprès des décideurs politiques, sur des entrevues, ainsi que sur une analyse des documents officiels des accords.  Cette importante base de données permet de créer un nouveau cadre conceptuel sous forme de typologie des comités scientifiques ainsi que de réaliser une étude comparative qualitative de ces comités et une étude de cas approfondie.

Facebook
Twitter
LinkedIn